« Les chats d'UNO »

Mïc Hel | Baltimore, Maryland

Dans un petit coin d’une ville trempée


il ya une armée des chats


tous prêtes à défendre le palais en béton


coincé entre le lac aux yeux doux


et un faubourg tranquille


plastronnent les félins espiègles


mièvres et mystérieux


à travers le campus louisiannais


micro-ville, urbaine mais douillette


bâtiments des années cinquante-vingt


résidus du brutalisme


terrain de jeu inopiné


désert, les diantétus ne traînent pas


enfermés aux résidences universitaires


ou bien ailleurs, fac pendulaire


j’explore ce paysage


cowboy brutaliste


glandant avec les chats


micro-colline verdante, palmiers


chaises raides en bois


cage d’escalier dehors


chu Raiponce à la cime


veux-je béton de cet arbre bétoné


Mïc Hel est un ésotériciste qui flâne les ruelles de la francité états-unienne avec un stylo. Ses écrits surréalistes peignent son amour pour sa ville Baltimore. Sa collection « The Sound of Frenxh in Baltimore » cherche à répondre à deux questions: Quel est le rôle d'une langue étrangère ? Comment trouver sa voix dans une langue étrangère ?


Voici le lien pour son recueil de poésie: http://a.co/fKJKC4e


Le campus d'UNO (l'Université de la Nouvelle-Orléans)

©2018 by Le Bourdon de Louisiane. Proudly created with Wix.com