©2018 by Le Bourdon de Louisiane. Proudly created with Wix.com

Notre but ? Sauver la langue française en Louisiane.

11 novembre 2018

Bonjour à toutes et à tous : 

 

Le 27 décembre 1923, L'Abeille de la Nouvelle-Orléans, journal hebdomadaire néo-orléanais de langue française, a publié son dernier article. Citant le déclin de la langue française en Louisiane et donc de son public, le journal annonçait qu’il ne pouvait pas continuer ses activités. Sa fermeture signalait la fin de la presse francophone en Louisiane.

 

Pour rendre hommage à ce journal illustre, nous avons décidé de nommer notre publication Le Bourdon de la Louisiane en continuité et en contraste avec notre prédécesseur. Nous ne pouvons pas prétendre d’être un journal au sens strict ; néanmoins, nous espérons que notre gazette en ligne vous intéressera, vous divertira et témoignera du fait que le français existe toujours en Louisiane. (Notez qu’on ne dit pas que le français existe de nouveau en Louisiane, car, contrairement à l’opinion populaire, le français n’y a jamais disparu.)

 

Il importe de noter que la plupart de nos auteurs sont nés anglophones, ont grandi comme anglophones et travaillent ou étudient dans un milieu anglophone. Presque personne parmi nous n’a le français comme langue maternelle. Nous espérons donc que vous nous pardonnerez toute erreur grammaticale et syntaxique. Nous ne pouvons pas laisser de petites erreurs faire obstacle à quelques-uns des premiers articles écrits en français par des Louisianais en près d’un siècle. 

 

Vous trouverez dans cette gazette des articles écrits en français standard ainsi qu'en français louisianais en formes formelles et informelles. Le français louisianais formel sous forme écrite est pratiquement indiscernable du français standard ; le texte actuel, en fait, est écrit en français louisianais formel. Nous souhaitons dissiper le mythe que le français louisianais ne peut être écrit ainsi que celui que les francophones non-louisianais sont incapables de le comprendre. En conséquence, nous permettrons à nos auteurs de choisir leurs propres styles d’écriture. Vous y verrez aussi quelques exemples du créole louisianais, qui est également connu sous le nom de kouri-vini.

 

Malheureusement, L’Abeille de la Nouvelle-Orléans n'y est plus, mais avec la présente lettre, nous sommes ravis d'annoncer au monde que Le Bourdon de la Louisiane est désormais vivant. 

 

Vive la Louisiane, et vive la francophonie !

 

Très cordialement,

 

Les auteurs du Bourdon de la Louisiane