La paroisse Vermilion inaugure son premier programme d'immersion française

Bennett Boyd Anderson III | Broussard, Louisiane


Les activistes de la langue française en Louisiane ont longtemps déploré le fait qu’il n’existe aucun programme d’immersion française dans la paroisse Vermilion, considérée par beaucoup comme l’un des centres les plus vitaux de la culture franco-louisianaise. Cela a enfin changé avec l’inauguration d’un nouveau programme d’immersion à LeBlanc Elementary, une école primaire située à Abbeville et l’une des deux écoles les plus grandes de son secteur scolaire, qui accueille asteur la première classe de maternelle à être enseignée quasi-totalement en français. 


En arrivant à l’école, je rencontre trois personnes : Rachelle Brown, la principale de l’école ; Kelly Stewart, qui enseignera l’anglais ; et Magali Foret, une Liégeoise récemment arrivée en Louisiane qui enseignera le français. Elles m’expliquent l’histoire et l’avenir du programme avec beaucoup de détails et de gentillesse. 


Vingt-six élèves—un cinquième de la classe entière—participeront au programme. Tous viennent de la paroisse Vermilion, l’une des trois paroisses les plus francophones de l’État (les paroisses Évangéline et Saint-Martin sont les autres). Ils prendront leurs cours de mathématiques, de sciences sociales et, bien sûr, de français en langue française ; les autres, comme l’anglais, se dérouleront en anglais. Chaque année, le programme d’immersion avancera avec cette première classe : en août 2020 il y aura donc une classe d’immersion en 1re année, en août 2021 en 2e année, et ainsi de suite jusqu’en 2024, où toutes les classes K-5 (maternelle à 5e) auront une section d’immersion. (Après la 5e année, les élèves doivent changer d’écoles, car LeBlanc n’offre que des cours de la crèche à la 5e.)



Comment est-il arrivé qu’une paroisse aussi francophone que la Vermilion soit une retardataire dans le jeu d’immersion ? Pendant des années, de nombreuses écoles de la paroisse ont été préoccupées par la mise en œuvre des nouvelles normes d'enseignement (c-à-d « Common Core »), ce qui a été leur priorité. Heureusement pour LeBlanc Elementary, l’ancien principal a exprimé son intérêt pour l’inauguration d’un programme d’immersion française. Soutenue par le CODOFIL et par la communauté locale, l’école a reçu la « lumière verte » en été 2018, et elle a accompli beaucoup de travail en si peu de temps. 


Brown attribue ce travail remarquable à une équipe assez remarquable. Elle souligne que LeBlanc ne veut pas seulement enseigner des cours de français ; l’école tente d’instaurer une culture entièrement nouvelle qui touche tous les élèves et les professeurs, non seulement ceux qui participent au programme. Toute la signalisation dans la maison d’école est bilingue en anglais et en français, par exemple, et l’école envisage d’établir d’autres programmes culturellement signifiants aux Franco-Louisianais, y compris un programme de violoneux. Les élèves feront également des excursions aux autres endroits dans la paroisse, comme à Érath, où ils visiteront le musée acadien local. 



Apparemment, ces propositions plaisent autant aux élèves qu’aux adultes. Brown me dit qu’il y a de petits non-francophones qui la saluent avec un « Bonjour ! » tous les matins. 

Et tous les élèves, comment commencent-ils chaque jour ? 


À la fin de chaque assemblée du matin, ils chantent : « Team Leblanc ? Allons ! »

©2018 by Le Bourdon de Louisiane. Proudly created with Wix.com