©2018 by Le Bourdon de Louisiane. Proudly created with Wix.com

Bouki É Gro Shin : Démin Enkò*

Mis à jour : 20 févr 2019

Christophe Landry | La Nouvelle-Ibérie, Louisiane In jou, Bouki désidé fé li ènn ti lamézon kashé dériyær gran bwa, lá. Épi li t’olé fé sô lamézon simp, ak dibwa sip, pou viv simp, lwin lézòt moun.

É in jou li tépé batí ça endan soléy-la. Li té bat ça, bat ça, bat ça.

Pi Gro Shin rivé ak sô kayé, in gro kòp dilo byin frèt; li té rivé endan sô gro shar, to wa. “Mé, bonjou as matin, Bouki …” li di. “Ki to konné?”

Bouki rété pou wá ki çé té.

O, mé, m’ap bati mo-minm in ti kishòj en dibwa sip. To konné, moun-la, yé malisyé.

Gro Shin prenn dilo pou donné a Bouki.

Mé, Bouki, prenn dilo, boug. Li byin, byin frèt. To tro vyé pou bati ènn lamézon tousèl. Épi, mo konné ayou trouvé kékènn pou édé twa. É dipi tô défin fenm mourí, to pa gin pèsonn isit. Vini isit, mô padna, alon sharé.

Ça fé, pov Bouki, li viní sasi koté Gro Shin.

Mo paré pou édé twa, padna, mé mo bezwènn twa osit. To konné, m’ap séyé pou in segonn fwa dèt éli. É mo bezwènn twa pou voté pou mò. Si to vot pou mò, boug, mo gin tou kalité afær pou édé twa. Nou ka fé lémoun bati ça pou twa, é ak méyœr kalité dibwa é tou.

Bouki, li di, “oké, ça çé un deal.”

Jounné zélèksyon-ça, Bouki kourí voté pou Gro Shin. Té pa wá tras li laba, mé li té promèt fé ça pou li. Lennmin matin, yé dí li Gro Shin té gañé sô kampañ. Li té tou konten, éré minm, pou Gro Shin, é pou li. Li figiré sô vot té komté pou kèkshòj.

Mé, li kontinné sô louvraj a lamézon. Li éspéré. Li éspéré. Ènn smènn pasé. In mwa pasé.

Ça fé, un jou, kèk mwa plita, ékan li té pròsh finí bati sô ti lamézon, Gro Shin rivé ak sô pip endan laboush; sô shapo; in suit.

Li di li: o, mé, boug, to pròsh finí tou isit. Mo t’alé jish viní ak lémoun pou édé twa.

Li di: Mo konné méyœr kishòj pou fini tô lamézon. Nou ka fé lémoun pintiré li koulœr blé byin klær ak dé shèj pou devan. Mé, mo bezwènn twa pou halé dibwa alentou nouzòt lamézon. Si to ka édé nouzòt, mo va édé twa.

Ça fé, Bouki kourí laba pou halé dibwa-la. Té pa wá tras Gro Shin; mé, li fini sô louvraj kanminm.

Li dí li-minm: a, well, pitèt li va rivé démin enkò.


*Note des éditeurs : Bouki, également connu sous le nom de Compère Bouki/Compair Bouki, est un personnage recurrent (d'origine sénégalaise) dans le folklore de la Louisiane. On le retrouve souvent, mais pas toujours, en compagnie de son ami Compère Lapin. Le mot "Bouki" signifie "hyène" en langue wolof, et les contes de Bouki et Lapin peuvent être considérés comme une contrepartie créole louisianaise des histoires plus connues de Br'er Rabbit trouvées dans le Sud des É-U. Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire fascinante du kouri-vini, c'est une langue créole à base lexicale française. Malheureusement, peu d'attention a été historiquement accordée au créole louisianais en faveur de l'anglais et du français. Le Bourdon de la Louisiane soutient sans équivoque la présence et l'usage continu du kouri-vini en Louisiane.

Christophe Landry çé in poliglòt sortí Nouvèl-Ibéri. Li té fé in doktora dan listwa Lamérik en Langlotær, é dévlop risous pou moun aprenn langaj é listwa Lalwizyàn kréyol. Dékouvær plis apré sô louvraj a www.mylhcv.com